Afin de dynamiser et d’optimiser l’usage des constats d’état, les conservateurs-restaurateurs privés ou en institution, ont développés des protocoles sous formats numériques.
L’organisation normalisée apporte un gain de temps à l’encodage et à la lecture. Les informations sont mieux structurées et donc exploitées de façon plus efficace.
A l’heure actuelle, chaque professionnel a tendance a développer son propre formulaire en fonction de ses habitudes. Une institution conçoit un modèle adapté à sa collection et à ses infrastructures.