Pariant sur la conservation préventive, une documentation efficace des informations techniques et historiques est aujourd’hui reconnue comme le défit majeur pour l’amélioration de la conservation du patrimoine.
S’agissant d’oeuvres contemporaines multipliant les difficultés techniques, la documentation joue un rôle encore plus crucial dans la préservation. La diversité des matériaux, la fragilité intrinsèque jusqu’à l’éphémère, l’obsolescence technologique sont autant de caractéristiques propres à la création actuelle qui plaident en faveur du développement de technique de documentation adaptées.
La documentation aide à la compréhension d’une oeuvre dans toutes ses dimensions: esthétiques, techniques, stylistiques, sémantiques, historiques…. mais est aussi un outil précieux lorsqu’il s’agit de définir des traitements de restaurations adaptés.
La documentation peut revêtir plusieurs formes. Elle consiste à recueillir les informations techniques sur les matériaux utilisés par l’artiste et sur les techniques qu’il a mise en oeuvre. C’est aussi l’interview de l’artiste ou de ses collaborateurs qui aide à cerner les intentions vis-à -vis de la création et de sa conservation. La documentation, c’est encore le constat d’état réalisé avant une intervention ou à l’occasion d’un prêt.