L’artiste plasticien Werner Moron nourrit depuis plusieurs années l’envie de travailler avec la conservation comme fait plastique. http://www.wernermoron.be/index.php?/actu/restauration-/

Depuis 1997, ses oeuvres-individus, objets emblématiques de sa démarche artistique, sont exposées dans des environnements destructeurs, parfois extrêmes. Werner Moron conçoit les altérations dont elles souffrent comme une métaphore de la dégradation de notre environnement ; jusqu’à ce qu’il souhaite faire restaurer ses oeuvres.

Dans un premier temps, il n’envisage pas de recourir à des techniques spécifiques.

 

Sa rencontre avec Boîte de Conserve fait évoluer son projet: s’appuyant sur les connaissances et savoir-faire propres à la conservation, il entend maintenant montrer qu’ “une chose abîmée est aussi inédite et éloquente qu’une chose neuve.”

Pour Boîte de Conserve, cette collaboration permet de poursuivre la réflexion sur la conservation de l’art contemporain qui, au-delà des traitements de matières, questionnent le statut de l’objet-oeuvre et les instances cautionnant la conservation.

Boîte de Conserve explore ici un dialogue nouveau avec l’artiste, au coeur de sa création inscrite dans une perspective de conservation.